Comment manger pour perdre du poids (sans régime)

De plus en plus de personnes se posent cette question : comment manger pour perdre du poids ? C’est une mauvaise nouvelle, sous deux angles.

  • Avec Internet le monde n’a jamais eu accès à autant d’informations. Pourtant la qualité moyenne est minable puisque la question est récurrente.
  • Avoir beaucoup de connaissances et d’infos, c’est bien. Mais se mettre à l’action, c’est autre chose. À force de tout questionner, les gens n’arrivent plus à maigrir.

J’imagine que le ton employé vous a mis la puce à l’oreille immédiatement. Je ne suis pas là pour perdre mon temps et réécrire ce que des milliers ont écrit avant moi à ce sujet. Vous connaissez les articles “copiés – collés” qui répondent à cette question.

“Comment manger pour perdre du poids ?”

C’est simple, mangez surtout des aliments sains, beaucoup de légumes et aussi des amandes…

Ça va deux minutes. Si le fait d’écrire des banalités pareilles aidait qui que ce soit, personne n’aurait besoin de moi. Sauf que… Bingo, on n’aide pas grand monde en disant de manger des légumes et de faire plus de sport.

Maintenant que les bases sont posées, analysons la chose.

Vous êtes paumés parce que tout le monde se contredit.

Donc, vous ne savez pas par où commencer et vous n’arrivez jamais à enclencher une progression dans votre perte de poids.

Vous cherchez désespérément une solution, vous êtes motivé, mais rien ne fonctionne vraiment. Vous ne demandez pas l’impossible, juste des listes d’aliments !
Si vous êtes prêt à vous faire un peu bousculer, pour comprendre la vérité et surtout sortir de cette lecture avec quelque chose d’applicable, restez jusqu’au bout. Tout ça est bien plus simple que vous ne le pensez.

La réponse facile pour les touristes

touristes de la perte de poids

Avant toute chose, il convient évidemment d’éliminer les touristes.

Si ce que vous cherchez c’est un article débile de plus, qui vous donne une réponse facile et vendue comme étant la solution “magique” à votre question, c’est maintenant.

Alors comment manger pour perdre du poids ?

En réduisant son apport calorique. En privilégiant les aliments non transformés. En augmentant ses apports en protéines. Et blablabla…

Toute la théorie de la perte de poids, je l’ai déjà résumé dans un guide gratuit de 27 pages. Le truc est hyper complet et plus de 170 000 personnes l’ont lues. Si vous êtes complètement paumés et que vous avez besoin de tout reprendre depuis le début, commencez par lire mon ebook gratuit, c’est une base très solide.

Maintenant, je suis persuadé d’une chose : l’écrasante majorité des gens qui liront cet article n’ont pas besoin de théorie supplémentaire. Ce qu’il vous faut, c’est confronter la réalité. Des mots qui vous font comprendre que jusqu’ici, c’était du n’importe quoi.
Quelle aubaine, je ne vais pas vous épargner. Si vous êtes vraiment ici pour progresser. Pour avancer vers votre objectif physique. Si vous en avez marre que l’on s’adresse à vous en prenant des pincettes à chaque phrase pour garantir votre confort mental : bienvenue dans la vraie vie…

Vous vous concentrez au mauvais endroit

mauvais choix

Votre maison est sale. Vraiment très sale. Il faut passer l’aspirateur.

Vous le savez, mais vous ne voulez pas faire les choses n’importe comment. Alors vous allez y réfléchir sérieusement ! 

Par quelle pièce commencer ? Où est-ce que vous allez brancher le fil ? Combien de temps ça prendra ? Et que se passera-t-il si le réservoir est plein ? Ne vaut-il pas plutôt commencer par le balai ?

Bravo : pendant que vous cherchez à répondre à toutes ces questions débiles, j’ai déjà fini d’aspirer toute la maison.

Est-ce que j’ai optimisé à 100% le ménage ? Non.

Est-ce que j’ai été le plus vite possible ? Non.

Est-ce qu’il aurait plutôt fallu passer le balai ? Peut-être.

En attendant est-ce que j’ai fini alors que vous n’avez rien fait ? Oui.

Bim. Vous avez trop réfléchi, alors que j’ai agi. Et c’est comme ça que j’ai gagné.

La réflexion empêche l’action.

Comment manger pour perdre du poids et comment aspirer pour une maison propre : c’est la même question.

Dans un cas comme dans l’autre il faut se concentrer sur les bases irréductibles et ensuite agir. Pour de vrai.

Pour faire le ménage chez vous, cherchez juste une prise pour brancher l’aspirateur et allez-y. Au fur et à mesure des semaines et de l’expérience vous allez vous améliorer. Vous commencerez plutôt par le salon parce que dans l’agencement de votre maison, c’est plus logique. Puis finalement dans le garage vous allez juste passer le balai toutes les 3 semaines…

Ça s’appelle, s’améliorer avec l’expérience.

La théorie, c’est bien. Mais il y a un tas de trucs que vous ne pourrez jamais découvrir sans la pratique.

Pour perdre du poids, vous allez mettre en place un déficit calorique basique (si vous ne savez pas ce que c’est : cliquez ici). Puis au bout de deux semaines, vous découvrirez que vous appréciez plus vos journées quand vous mangez beaucoup de protéines le matin, alors vous adaptez. Et après avoir perdu 3 kg, vous faite une nouvelle découverte : les pommes vous après un repas vous aident à ne pas avoir faim pendant plusieurs heures…

Ces choses-là, c’était impossible de les prédire sans la pratique.

Le mieux est le mortel ennemi du bien. C’est Montesquieu. Et c’est vrai.

Vous pouvez chercher pendant des années la réponse à la question comment manger pour perdre du poids… Vous trouverez toujours de nouvelles infos, de nouvelles méthodes extravagantes.

Sauf que, si vous n’avez qu’une posture passive. Si vous ne mettez jamais en application les recommandations : vous resterez au même endroit.

C’est le mal moderne…

Vous faites semblant de ne pas comprendre

faire semblant

Accrochez-vous, ça va secouer. Je vous rappelle que je ne suis pas là pour entretenir un confort illusoire. Mon boulot, c’est de mettre les gens face à leurs responsabilités et honnêtement, ça fonctionne.

Alors soyez honnête avec vous-même.

Est-ce que dans les derniers mois, dernières semaines, vous avez investi en proportion autant d’effort dans votre perte de poids que le laisse entendre votre motivation ?

Ça fait 7 ans que j’aide les gens à se transformer. Je n’ai vu qu’une dizaine de fois, des cas où les personnes avaient aligné leurs mots et leurs actions.

C’est d’une rareté affolante.

Lire des dizaines d’articles, regarder des vidéos, enregistrer des recettes minceurs, boire du jus de citron, acheter des magazines pour perdre du poids : c’est une immense connerie.

Souvenez-vous de l’aspirateur. Vous pouvez lire la notice entière en 36 langues, tester tous les embouts, regardez toutes les vidéos de démonstrations, parler de votre engin à 50 personnes… Tant que vous ne le branchez pas pour faire le ménage : la saleté ne partira jamais !

Vous pouvez passer 6 mois à chercher comment manger pour maigrir, ça ne changera rien si vous ne commencez jamais à mettre en pratique ce que vous apprenez au fur à mesure.

Évidemment que vous allez faire n’importe quoi. Bien sûr que vous allez lire et mettre en pratique des bêtises… Mais vous finirez par vous en rendre compte.

C’est bien plus confortable de se dire “Je ne suis pas sûr de ce que je fais, donc je m’informe encore avant de commencer à perdre du poids”. Plutôt que d’avoir une posture proactive.

La vérité se trouve entre les deux chemins.

Vous lisez mon guide gratuit en 30 min et dans 1 h vous commencez à mettre en application. Au fil du temps vous améliorez les choses, vous adaptez, vous ajustez…

Après 3 semaines, vous avez déjà perdu 2kg. Et la progression entretient la motivation !

Je ne dis surtout pas que vous devez foncer tête baissée dans la première méthode minceur qui vous tombe dans le creux de la main. Je dis simplement qu’à force de trop vous concentrer sur la théorie, vous finissez par oublier que vous vivez dans le monde de la pratique.
C’est trop facile de tourner autour du pot 1000 fois sans jamais s’engager. Ça s’appelle : entretenir l’illusion de l’action sans prendre le risque d’agir.

Perdre du poids ce n’est pas facile (et tant mieux)

labyrinthe

C’est ici que ça se corse. Si vous me découvrez avec cet article, vous n’allez pas être déçu du voyage…

Vous n’allez pas maigrir facilement. On ne perd pas du poids sans effort, sans travail, sans y investir de l’énergie et du temps. Autrement dit, les régimes miracles portent très bien leurs noms. Rien de miraculeux n’existe quand on parle de perte de poids.

Votre organisme fera tout son possible pour vous empêcher d’éliminer des kilos. Il n’en a rien à faire de savoir si oui ou non, vous vous sentez bien dans votre maillot de bain. La seule chose qu’il sait, c’est que vous avez des réserves de gras et qu’il veut absolument les garder “au cas où”.

Vous êtes fait pour survivre. Votre corps veut vous maintenir en vie coûte que coûte. Si vous jouez à lui supprimer ses précieuses réserves d’énergie, il va tout faire pour vous en empêcher.

Déjà, ça met un bon coup de pied aux idioties du “régime rapide et sans effort”.

Deuxièmement, heureusement que perdre du poids ce n’est pas facile.

Vous êtes d’accord avec moi. En tout cas, vous le saurez une fois votre objectif physique atteint.

Regardez derrière vous. Dans votre passé, les choses dont vous êtes le plus fier sont à chaque fois des actions, des productions, des résultats qui vous ont demandé beaucoup de travail, beaucoup d’efforts, beaucoup de courage…

Vous n’êtes pas fier d’avoir regardé une émission de télé pendant 1h.

C’est hyper facile et tout le monde peut le faire.

Par contre vous êtes fier d’avoir lu un livre compliqué, obtenu un diplôme, eu des enfants, achetez une maison, apprit à jouer d’un instrument de musique, montez une entreprise, fait pousser vos propres légumes…

Tout ce qui vous a réclamé du travail, des efforts, du temps… Vous rend fier. Croyez-moi si perdre 15 kg était aussi simple que de regarder la télé, personne ne serait fier d’avoir perdu du poids.

Sauf que c’est difficile et tant mieux. Parce que ça donne une valeur intrinsèque à votre existence. Voici ce que Viktor Frankl nous transmet à ce propos dans son livre “Man’s Search For Meaning” : S’il y a un sens dans la vie, il doit y avoir un sens dans la souffrance. La souffrance est une partie inéradicable de l’existence, comme le destin et la mort. Sans la souffrance et la mort, la vie humaine ne peut pas être complète.

Souffrir sans que cela ne soit justifié mène à la volonté de vengeance, au nihilisme, au ressentiment. Mais souffrir pour atteindre un idéal (en l’occurrence physique) donne du sens à votre vie.

Vous cherchez à faire bien plus que de perdre du poids. Vous essayez de devenir une meilleure personne, rien que pour ça, je vous tire mon chapeau. Vous pourriez juste décider de rester où vous êtes et de critiquer les gens qui se bougent (Dieu sait que beaucoup choisissent ce chemin). Mais non, vous avancez. Vous acceptez la souffrance de la progression, alors oui, c’est compliqué…

Sauf que c’est la seule voie envisageable.

Je vais même vous conclure cette partie avec une phrase de Bismarck que vous ne pourrez comprendre qu’une fois votre objectif physique atteint : “La vie c’est comme être chez le dentiste. Vous pensez toujours que le pire est à venir, alors qu’en fait c’est déjà fini”.

Qu’est-ce que vous voulez ?

liste de choix

Vous passez l’intégralité de votre temps à faire des compromis. Tous les jours, vous en faites.

Vous acceptez de passer 8 h par jour au travail en échange d’un salaire : c’est un compromis. Echange de temps contre de l’argent.

Vous acceptez de faire un prêt sur 25 ans pour devenir propriétaire d’une maison : c’est un compromis. Échange d’argent contre une maison.

Vous acceptez de faire des efforts dans une salle de sport pour améliorer votre condition physique : c’est un compromis…

Appliqué à la perte de poids, cela nous donne quelque chose comme : Vous acceptez de manger moins de calories et de faire plus attention à votre alimentation en échange d’un taux de masse grasse réduit.

L’intégralité de ce que vous faites dans votre vie est sujet à des compromis. Souvent inconscient puisqu’il est inutile de les relever. Vous organisez instinctivement vos choix dans une hiérarchie de priorités.

En l’occurrence, si pour vous il est plus important de maigrir que tout le reste… Vous acceptez d’avoir faim parfois, de manger moins qu’avant, de refuser certaines propositions incluant de la nourriture…

Puisque choisir c’est renoncer, vous avez fait le choix volontaire de placer la perte de poids en haut de la hiérarchie. Maintenant, il faut aligner vos actes avec vos paroles/pensées.

C’est ici que la fameuse phrase de Nietzsche prend tout son sens. Selon lui “Him who has a why to live can bear almost any how”. Par cette phrase il nous dit que chaque personne ayant un objectif suffisamment haut placé dans la hiérarchie de priorités, peut alors supporter tous les compromis nécessaires à l’atteinte de cet objectif.

Si votre volonté à perdre du poids surpasse tout, vous arriverez à mobiliser des ressources considérables pour atteindre cet objectif.

Est-ce que ça veut dire que vous êtes nul si vous n’arrivez pas à maigrir ? Non.

La piste la plus probable est que depuis le début vous approchez votre perte de poids sous un angle inadapté à votre situation…

Comment manger pour perdre du poids ? Mauvaise question.

mail

Il est temps de vous donner la réponse à la question. Comment manger pour perdre du poids ? Eh bien, ça dépend. La véritable question doit-être : Qu’est ce que vous voulez manger pour perdre du poids.

Majoritairement en fonction de vos goûts. De vos envies. De votre vie. De vos besoins. De votre objectif.

Quoi qu’il arrive il faut placer vos efforts aux bons endroits. Plutôt que de pédaler dans la semoule en buvant un verre de citron dans de l’eau chaude à 5 h 17 du matin, vous devez prendre conscience des actions qui apporteront le plus de résultats.

Indice : boire du citron, ça n’apporte pas de résultat.

Cet article a fait office de filtre.

En nutrition, la réponse à n’importe quelle question sera presque systématiquement : ça dépend. Il existe certes des recommandations généralisables, mais vous les connaissez toutes.

L’idée étant de maigrir sans rechuter, la personnalisation de vos choix est primordiale. Si vous avez été capable de lire cet article en intégralité, il y a de grandes chances pour que votre volonté de changement soit assez puissante.

Les clés, vous les avez. Maintenant, plutôt que d’en chercher à l’infini, commencez à essayer d’ouvrir des portes. Trompez-vous, adaptez, recommencez, essayez, réussissez… C’est ce que vous avez de mieux à faire. La pratique.

Si vous n’avez toujours pas lu mon ebook, c’est dans celui-ci que vous trouverez la réponse “attendue” concernant la question : comment manger pour perdre du poids.

Inscrivez votre mail juste en dessous.

2 réponses sur “Comment manger pour perdre du poids (sans régime)”

  1. J adore votre approche novatrice et franche du problème de surpoids!
    À 51 ans j avais renoncé à maigrir car je pensais que c était comme ça…la vie, les coups durs, les hormones etc…
    Et grâce à vous, je ressors mes jeans en 38, j achete des petites robes, je fais beaucoup de natation…et je suis fière de moi et mieux avec les autres …
    Merci beaucoup, vraiment merci !

    1. Bravo Céline, c’est vraiment excellent…
      Je suis très content de l’apprendre, merci pour le témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *