Le miel pour la gorge et pour le corps entier !

Pas besoin d’être un ours pour en profiter !

Contenant sensiblement le même nombre de calories que les autres agents sucrants, le miel se démarque en ayant un indice glycémique plus faible mais surtout étant donné ses nombreuses vertus en termes de santé.

Il contient des prébiotiques qui jouent un rôle dans la balance de la microflore intestinale. Améliorant la croissance, l’activité et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour une bonne santé.

miel en pot

Son pH bas, sa viscosité qui limite la dissolution d’oxygène et sa faible concentration en protéines lui confèrent un effet antibactérien important. Ce dernier diminuerait l’adhérence des cellules bactériennes aux cellules épithéliales de l’intestin ce qui empêcherait les bactéries de se fixer et de proliférer, en plus de mettre à profit ses propriétés anti-inflammatoires.

Le miel est aussi une source d’antioxydants notamment des flavonoïdes. La quantité et le type de flavonoïdes trouvés dans le miel varient selon la source florale. Règle générale, les miels les plus foncés, comme ceux issus du tournesol et du sarrasin, contiennent des quantités de flavonoïdes supérieures aux miels plus pale.

Si vous avez pour habitude de sucrer votre thé ou café : pensez au miel !

Privilégiez bien entendu le miel issu de circuit court ou en allant directement les chercher chez un apiculteur responsable.

Qui est un ours et mange du miel tous les jours 😉 ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *